jeannoeldelorme

 titre a faire ter jn delorme blogue...


Jeudi 15 janvier 2015 4 15 /01 /Jan /2015 10:01
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

Quelle émotion, quel réconfort que de voir tous ces Républicains dans la rue pour affirmer leur soutien aux victimes de la barbarie obscurantiste, à la liberté d'expression et pour dire "mème pas peur !" , nous sommes "debout" !".


Ca, comme le chante si bien Serge Reggiani, "les loups sont encore entrés dans Paris:



 

 

 

L'espace d'une journée, tous les clivages politiques et sociétaux ont été abolis, mais à présent... on fait "Quoi",  pour éviter que le soufflet ne retombe et pour éviter d'avoir la gueule de bois au lendemain de cette extraordinaire manifestation de fraternité nationale et internationale?

 


Le Premier Ministre, dans un disours mémorable, a annoncé des mesures fortes pour lutter efficacement contre l'endoctrinement des jeunes et la surveillance de supposés candidats  au passage" à l'acte,  etc.
Nos leaders politiques, nos gouvernants s'engagent à lutter plus efficacement contre le "terrorisme islamiste". Durcissement des controles aux frontières de l''espace Schenguen,  meilleures relations et communications entre nos services de police et de renseignement, ainsi qu'avec ceux des autres pays du monde, controle plus efficace d'internet (aie!), réaffirmation de l'éducation à la laïcité dans les écoles, lutte contre le communautarisme et les discriminations ... etc.


Tout cela va dans le bon sens, mais a t'on vraiment pris la dimension de ce qui se passe?


Malgré les déclarations et les nombreux appels de responsables de la communauté musulmane de France, à condamner les assassinats de ces derniers jours, il faut veiller à ne pas agrandir et rendre infranchissable le fossé qui peut exister entre cette même communauté et le reste des français, ce qui est probablement la principale motivation des donneurs d'ordre de ces massacres; fossé qui, à la stupeur énorme de tous, apparait déjà comme abyssal dans les cours de récréation de nos écoles républicaines.


On se trompe peut être de cible, ou plutot d'appellation en parlant de terrorisme islamiste.


Ne s'agit'il pas plutot d'une guerre déclarée et planifiée, dans la mesure ou les actes de ces derniers jours répondaient à une déclaration de guerre de Daech et consort, visant la France et appelant à ces mêmes actes?
C'est bien un état (même s'il n'est pas reconnu par la majorité des autres états), possédant territoire, armée et ressources en matieres premières et financières, qui nous a déclaré la guerre ainsi qu'aux autres nations démocratiques et qui sème la mort et la désolation, non seulement chez nous, mais aussi et surtout au Moyen Orient, en Asie et en Afrique.
L'islam, dont il se réclame, vu sous cet angle, n'est qu'un vecteur un alibi, une réthorique de justification à une aspiration à l'hégémonie mondiale, comme a pu être l'antisémitisme pour les nazis, l'hérétisme contre les cathares etc.
Alors que fait on lorsqu'un état entre en guerre contre vous? On lui fait la guerre!
C'est ce qui se passe au Moyen Orient. Dans cet optique, il est logique que l'état primo-belligérant essaie d'ouvrir un front sur les arrières de son ennemi; c'est ce qui est arrivé en france, la semaine dernière.


Deux mesures devraient s'imposer, naturellement:


1) Porter les fer encore plus fort sur le principal théatre des opération et, surtout,  couper  à l'ennemi ses approvisionnements en armes, matières premières et finances. Identifier, mettre au ban de la société des nations et empécher de nuire ceux qui fournissent armes,  financements ou achètent le pétrole et les produits miniers.
2) Sur le territoire français considérer tout ceux qui soutiennent peu ou prou cet ennemi comme suspects de haute trahison et d'atteinte à la sureté de l'état. Leur comparution devant la Cour d'Assises Spéciale (ex cour de sureté de l'état) devant être systématique. Et qu'on ne nous parle pas alors, là,  d'atteinte à la liberté d'expression.


Qu'on arrète avec l'islam, radical ou non. L'islam, au même titre que les autres religions ressort du domaine privé; il n'a rien à faire dans la vie publique.
Notre république est laïque et bienvaillante envers toutes les religions; leur liberté d'exister sur notre sol s'arrète aux frontières de la laïcité inscrite dans notre constitution.
Dans notre France profonde et rurale on dit "Chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées". cette maxime est frappée au coin du bon sens populaire et devrait pouvoir s'appliquer à la situation dramatique que nous vivons aujourd'hui.
L'approche du communautarisme dont on nous rebat les oreilles, ces derniers jours, tend  à créer un "état dans l'état", alors qu'il ne devrait être que l'expression culturelle d'un groupe cultuel dont le but devrait être la fraternisation entre ses membres et non un groupe de pression pour amener l'état à adhérer à ses propres règles de vie religieuse.
La majorité des musulmans de France vivent leur foi dans le respect de nos institutions et il faut veiller à ce que des évènements dramatiques comme ceux de la semaine dernière ne les marginalisent pas, les repoussant vers un communautarisme de défense forcément malsain et dangereux.


On nous embrouille constamment avec la notion d'intégration, d'assimilation, chacun y va de son couplet, de sa methode.
Et, pourtant, ce n'est pas si complique que cela; c'est même très simple:
S'intégrer, n'est ce pas une démarche personnelle de compréhension, d'acceptation et d'adoption des lois et coutumes du pays dans lequel on désire s'installer?
La France est un pays très attractif, non seulement pour ses avantages économiques et sociaux, pour son climat, son accueil chaleureux et bienvaillant, mais aussi parce qu'elle permet à chacun de pratiquer sa religion ou son athéisme en toute liberté.
Nous appelons cela la laïcité!
Tout refus de cette laïcité, toute tentative de la modifier pour l'adapter à des préceptes religieux, quels qu'ils soient , constitue un refus caractérisé de comprendre, d'accepter et d'adopter les lois et coutumes de notre nation, ce qui peut et devrait, à terme, être considéré comme une atteint à la sureté de l'état.


En résumé, l'Islam, religion comme les autres, est bienvenu chez nous. l'Islam politique n'est pas le bienvenu.


Au lendemain de cette journée, où nous sommes tous devenus "Charlie", même si nous n'en deviendrons pas tous " Charlie-Hebdo" pour autant, un grand espoir est né. Ne laissons pas cet espoir se diluer puis mourir dans le train-train quotidien.
Serrons  nous les coudes et demandons, exigeons de nos gouvernants qu'ils aient le courage de reconnaître  vraiment  la guerre qui nous est déclarée et prennent les mesures nécéssaires.


Aujourd'hui notre Société, notre France et, donc notre République sont en danger et les paroles de notre hymne national, si souvent villipendées par les bobos de service, sont hélas encore et toujours d'une cruelle actualié:

 

"Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes "

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires

Vendredi 2 janvier 2015 5 02 /01 /Jan /2015 16:28
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

2014, Annus horribilis !

Ah s'il n'y avait pas les enfants, des amis solides et toujours cet rage de se bagarrer... 

Alors vivement 2015 !

Que cette nouvelle année soit enfin pour tous le signal d'un renouveau, qu'elle nous donne raison d'avoir tenu jusque là. 

"Quand la santé va tout va", dit on ; alors,  bonne santé a tous... Pour le reste, on va continuer à se bagarrer... 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Mardi 25 novembre 2014 2 25 /11 /Nov /2014 16:15
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

soireee1.jpg   Créée en 2000 par des médecins Clermontois "L'Auvergne pour un Enfant" est une association humanitaire qui a pour buts de soigner des enfants gravement malades de pays en développement, et de former du personnel médical pour ces pays.
Depuis sa création ce sont plus de 120 enfants ont été accueillis et soignés.
En outre, 2 cardiologues, l’un Malien et l’autre Congolais, ont pu venir compléter leur formation à Clermont-Ferrand afin que les enfants de ces pays puissent enfin avoir accès aux soins.
L'action nationale du Ladies Circle a pour but de récolter suffisamment de fonds pour soigner 10 enfants de plus.


Dans ce cadre, le "Ladies Circle 15 Clermont" organise, le samedi 6 décembre prochain un grand gala de charité sur le thème de la Jet Set.
Compte tenu de l'importance de récolter le maximum de fonds, nous avons décider d'élargir le cercle des personnes pouvant être présente à un public plus large que les seuls clubs services.

C'est dans ce cadre que je vous adresse l'affiche et le bulletin d'inscription à cette soirée qui sera placée sous le signe de l'amitié et de l'entraide, mais aussi du plaisir puisqu'un week-end au club Med est à gagner dans le cadre de notre tombola.

La clôture des inscriptions a été repoussée, car il reste des places, mais plus les réponses seront rapides, plus les Ladies pourront organiser au mieux cet évènement.

 

soiree2.jpg

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Lundi 31 mars 2014 1 31 /03 /Mars /2014 18:45
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

pyrrhus.jpgOlivier Bianchi vient donc de remporter les élections municipales à Clermont Ferrand;  Difficile de le féliciter même si on lui souhaite bonne chance!


Bonne chance car sa victoire risque de lui coûter fort cher !


En effet, pour sauver le PS local en perdition, Olivier Bianchi a du faire alliance avec Alain Laffont, chef historique des anti-capitalistes, révolutionnaires et autres trotzkistes, lequel n'a pas pour habitude de faire montre de mansuétude envers le coté social-démocrate du nouveau maire.

En face de lui, le successeur de serge Godard va trouver 11 conseillers d'opposition regroupés autour de leur leader Jean pierre Brenas, regonflés à bloc après un score sans précédent pour la droite clermontoise.

Enfin il va lui falloir compter avec les 3 nouveau élus FN, qui risquent de ne pas faire dans la dentelle .

Avec un score initial au premier tour, de 31%, le PS, compte tenu du ralliement de la liste extrème gauche n'a pu que grapiller 5 Points de plus avec un score de 47,82%, bien loin de celui de son prédécesseur qui avait fait 51, 70% (et sans la liste du Dr Laffont).


A l'inverse Jean Pierre Brenas gagne 16 point entre les deux tours, passant de 24, 93 à 41,31 et ce, malgré le maintien de la liste FN qui se obtient à 10, 85.

Ce score installe durablement Jean Pierre Brenas comme le leader incontesté de la nouvelle opposition clermontoise.


Pour en revenir au nouveau maire de Clermont Ferrand, sa victoire risque de lui couter beaucoup, car il va devoir louvoyer entre ses conseillers et se heurter,sur les principaux dossiers, à une contestation annoncée, non seulement de l'opposition, mais aussi de ses nouveaux amis d'extrème gauche, lesquels entendent bien garder leur liberte de contestataires professionnels.

Il faut dire que si Olivier Bianchi ne s'était pas abandonné entre les mains du Front de Gauche, il perdait l'élection municipale...


Mais cette victoire risque de lui couter fort cher, lorsqu'il lui faudra aborder les dossiers majeurs tels l'urbanisme, la fiscalité etc.

... et cela risque bien d'être une victoire à la Pyrrhus !

Malheureusement pour Clermont Ferrand ....


Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Vendredi 28 mars 2014 5 28 /03 /Mars /2014 20:28
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme
Les indépendants et Paysans du Puy de dôme (cnip63) appellent au sursaut républicain afin de faire barrage dimanche à l'extrême gauche qui vient d'être acceptée par le PS pour co-gérer la ville de Clermont Ferrand, avec la complicité du FN local !
Un seul candidat peut sortir clermont ferrand du marasme économique et sociétal actuel et éviter que les trotskistes ne mettent à sac la ville et le porte-monnaie des travailleurs, c'est Jean-pierre Brenas.
Pas d'hésitation, tous aux urnes dimanche.
1238736_673579776017114_1522090698_n.jpg
Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Lundi 3 février 2014 1 03 /02 /Fév /2014 14:36
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

  photo-1.jpg A, à peine, un mois du premier tour des élections municipales la distribution des cartes vient donc d'être faite définitivement à Clermont-Ferrand, du moins en ce qui concerne la droite et le centre.

Jean Pierre BRENAS sera donc tête de liste UMP et divers, alors que le centre, entendez UDI/Modem, sera représenté par une liste menée par Michel Fanget.

Simple et logique à première vue... sauf que les cartes distribuées ne sont pas si nettes que ça.


En effet le communiqué de presse envoyé conjointement par Hervé Prononce et Michel Fanget assène "« les exigences de l’équipe de Jean-Pierre BRENAS (…) ne prennent pas en considération les attentes des Clermontois"...


Les attentes des clermontois ?

Traduisons en clair: ces "attentes" concernaient en réalité trois clermontois, Gilles- Jean Portejoie,et deux UMP en rupture de ban, qui attendaient...Non! ... exigeaient d'être, sur l'éventuelle liste commune, dans les premières place éligibles!

Que pèsent les attentes de ces trois là au regard des réeelles attentes de tous les clermontois?

Ces trois là seront probablement sur la liste de Michel Fanget, mais peut être pas là où ils l'espéraient... attendons pour voir...

Un Michel Fanget qui a donc réussi ce qu'il croit être un coup de maître, en retardant le départ en campagne de Jean Pierre Brenas, en ralliant quelques seconds couteaux et en attirant quelques alouettes par son miroir UDI, espérant ainsi sortir de ses derniers scores électoraux catastrophiques.


Attendons donc, pour voir comment sera cette fameuse liste qui affiche avoir le soutien UDI/Modem; est emmenée par un vétéran des défaites électorales, complice de l'ancienne majorité PS et dont la récente offre de services à Olivier Bianchi a été rejetée avec mépris, aura pour co-listiers des aigris ex-UMP ou des "solliciteurs patentés et reconnus pour tels" et bénéficie du soutien inconditionnel d'un patron de l'UDI qui n'a toujours pas digéré son positionnement, après Jean Pierre Brenas, sur la liste des régionales en 2010, mélant dans une même rancoeur vengeresse Jean Pierre Brenas et Brice Hortefeux.

 

Oui, attendons pour voir la composition et le  programme de cette liste hétéroclite et "bizarroïde" de michel Fanget.

 

De l'autre coté du miroir, comme le démontrait Platon dans son allégorie de la caverne, les cartes annoncées sont réelles est bien identifiées. jean Pierre Brenas n'a jamais dévié d'un pouce de sa position et des ses engagements.


Jusqu'au dernier moment il a voulu croire à l'union et a tout fait pour, courant même le risque de voir ses plus fidèles supporters le lacher. 


Les exigences du clan, entourant Gilles-Jean PortejScreenshot_2014-02-03-09-03-24-2.jpgoie, ne lui ont pas permis de réussir; et c'est même à se demander si cette candidature avortée du batonnier n'était pas, en réalité une manoeuvre pour affaiblir jean pierre Brenas comme le reconnais à demi-mot le candidat socialiste Olivier Bianchi, sur Twitter:

 

A présent,  que les cartes truquées ont été dévoilées et mises sur la place publique, Jean Pierre Brenas est délivré  d'un dialogue de sourds ou l'avait engagé son souci du bien commun.


il va enfin pouvoir mener une campagne propre, sans compromissions et donner libre cours à son engagement pour sa ville de Clermont Ferrand.

 

Et c'est bien, ainsi !

 

Communique de presse de Jean Pierre BRENAS


 

"Le principe de l’union approuvé par tous a été acté le 21 janvier dernier. L’entente sur la juste représentation des forces en présence a été validée. Aujourd’hui, malgré tous ses engagements, Michel Fanget décide de rompre unilatéralement cet accord et une nouvelle fois de conduire une liste de division comme cela a été le cas dans le passé.
Jean-Pierre Brenas a, tout au long de la semaine, formulé des propositions afin que toutes les sensibilités puissent être représentées. Quelles qu’aient été ses propositions, toutes ont été refusées, démontrant ainsi que la décision de la division était hélas prise.
Jean-Pierre Brenas regrette cette position. Il persiste dans sa volonté d’union et présentera une liste rassemblant tous ceux qui croient en l’unité et veulent sincèrement l’alternance. Elle représentera toutes les sensibilités composant l’opposition républicaine, toutes les catégories socio-professionnelles, tous les quartiers.
Jean-Pierre Brenas, dont la seule préoccupation est l’intérêt des clermontois, en appelle à la raison et reste la main tendue pour aboutir à l’union.
Les clermontois sauront se souvenir de ceux qui par la division empêcheront l’indispensable succès de l’alternance. Oui à ceux qui construisent l’union, non a ceux qui agitent la division.
Plus que jamais, l’objectif numéro un est de battre la gauche et le candidat socialiste. Jean-Pierre Brenas à la tête d’une liste de rassemblement UMP-Centristes incarne l’avenir, le rassemblement et un véritable espoir d’alternance politique à Clermont-Ferrand.  "


Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Mercredi 20 novembre 2013 3 20 /11 /Nov /2013 21:16
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme
jp-local.jpg Ic1 et fr3 glosent sur la division de la droite et du centre a clermont Ferrand...
Et pourquoi ne le feraient ils,  pas puisque les concernés, eux même, affichent leurs oppositions tout en tenant un discours officiel fédérateur ... 
- Retour en arrière : il y a six mois, jean pierre Brenas et gilles jean Portejoie manifestent ouvertement et dans les faits leur souhait d'une union pour mettre fin a la gouvernance socialiste de clermont Ferrand ... Une association se met en place qui soulève de grands espoirs ...hélas , la bonne intention tourne vite en eau de boudin ! 
En cause, la présidence de la dite association confiée a l'UMP Guy Ballet, lequel  ne ménagera pas sa peine et ses efforts pour casser la dynamique en exacerbant par ses déclarations et son action les divergences alors qu'il aurait précisément du s'employer a les réduire ... ! Exit donc l'assoc en question ...
2ème manche: l'affaire des sondages 
Le sondage commandé par l'UMP montre que, même si Portejoie l'emporte en notoriété, c'est Brenas qui a le plus fort potentiel .
- Contre attaque trois mois plus tard:  le sondage commandité par les amis de gilles-jean Portejoie ne fait que confirmer le précédent  ... 
Jean pierre Brenas a et garde l'investiture UMP, augmentée de l' appui de ses proches dont nombre sont PR ou/ UDI ...gilles jean Portejoie se cherche une base politique .
- 3ème manche : l'UDI puydomoise, a la suite de sa direction nationale, opére un rapprochement avec le socialisant modem , ici avec Michel Fanget .
Portejoie ne laisse pas passer l'opportunité et nous assistons,  il y a deux semaines,  a Montferrand , a ce que d'aucuns appellent le "bal des ex" , la création d'un " pole centre " autour d'une entente improbable et étonnante entre gilles jean Portejoie , Michel Fanget et ... Anne Courtillé ... 
Trois personnalités  qui "laissent le soin " a leur porte parole d'un appel a l'union .. Et qui partagent, il est vrai, au moins deux "projets" en commun : 1) être maire de clermont 2) en barrer la route a jean pierre Brenas . 
- Dernier point d'orgue:  jean pierre Brenas inaugure son local de campagne devant plus de 400 personnes enthousiastes, place de la victoire ( un symbole !) et lance son "Appel a la croisade pour débarrasser la ville du socialisme sclérosé " ... Et décline donc,  le même jour, une réunion "d'union" organisée par les amis du tout nouveau "pôle centre ", précédemment cité . 
Il est un fait avéré, c'est que jean pierre Brenas s'occupe au travers de ses réunions de quartier ( depuis plus de dix ans) des clermontois et de leurs problèmes , alors que ses concurrents au leadership ne s'occupent que de leur propre nomination a ce meme ... Leadership ... 
A quatre mois des municipales, ou en sommes nous ? 
A droite et au centre 3 ou 4 listes, si pas d'union ... Autant a gauche .. Et un PS Olivier Bianchi qui se frotte les mains, car cette situation a " droite" compense son manque d'expérience autre que "culturelle"  et surtout gomme l'effet pervers de sa propre élection interne,  quelque peu surprenante pour les amis ( nombreux ) d'Alain martinet ...
- autre trublion politique qui risque de se poser en juge arbitre, s'il parvient a constituer sa liste , le FN, crédité a clermont de près  de 15% ... !  Inutile de dire qu'Olivier Bianchi se re-frotte les mains ! 
Pourtant tout est encore possible ... Quatre mois avant les élections c'est long et il peut se passer beaucoup de retournements de situations ... 
A droite et au centre rien d'irrémédiable n'a été fait, les marques extérieures de division étant surtout le fait de seconds couteaux ou d'aigris  . 
Le PS et ses alliés de gauche sont dans le 36eme dessous , mais pour eux aussi en 4 mois  il peut s'en passer des retournements ... 
Alors maintenant que les troupes et les les médias en ont décousu , place au vrai dialogue entre les concernés. 
A cette heure , mi novembre 2013, la droite et le centre réunis derrière une seule candidature gommeraient l'effet éventuel FN et seraient assurés d'emporter la mairie, a condition que ce candidat représente le renouveau, la droiture et la compétence ... Suivez mon regard  !
(crédit photo: La Montagne)
Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Jeudi 31 octobre 2013 4 31 /10 /Oct /2013 16:15
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

  Clermont-ferrand-mairie A quatre mois et demi des élections municipales, le fédération UDI du puy de dôme ne s'est pas encore prononcée ouvertement sur son soutien à un candidat tête de liste a Clermont-Ferrand  ou sur une candidature émergeant de ses propres rangs.

Ce silence étourdissant ne saurait cacher l'intense réflexion qui doit agiter le nouveau parti centriste.

Les seules communications ont été faites par le président départemental de l'UDI au cours du banquet républicain du mois dernier ou lors de son interwiew au club de la presse et se résumaient à une violente diatribe contre Brice Hortefeux et l'UMP.


Pourtant bon nombre de militants UDI ne partageraient pas cette unique préoccupation de leur patron et souhaiteraient une union à Clermont-Ferrand pour mettre fin à 60 ans d'une alliance socialo-communiste bien ébranlée.


Plusieurs directions ont été avancées.. un soutien à Gilles-Jean Portejoie, mais son infidélité politique ne plait pas à beaucoup de ceux qui ont de la mémoire et puis, le sondage BVA commandé par les amis de ce dernier, ne plaide pas vraiment en sa faveur.


Ces jours ci, le mariage annoncé UDI/Modem a rallumé l'espoir de pouvoir soutenir un candidat maison en la personne de Michel Fanget. Mais, là aussi, le bât blesse car beaucoup le considèrent comme le fossoyeur de l'ex UDF locale ... et ses appels du pied à Oliivier Bianchi, le candidat PS font ....un peu désordre.

 

Alors que vont décider nos amis de l'UDI? l


En réalité cette indécision et cette recherche désordonnée d'un candidat sont uniquement motivés par la haine de quelques cadres envers l'UMP, dont ils étaient membres il y a deux ans et envers Brice Hortefeux et donc envers celui qu'il considèrent comme son poulain, Jean Pierre Brenas...


Cette haine irrationnelle et toute personnelle va t'elle enfin s'effacer devant l'intéret commun ?

C'est à espérer sauf à désespérer de l'engagement politique.

 

Si, par malheur, l'UDI s'entétait (il faut dire les choses comme elle sont...) à mettre des battons dans les roues du candidat investi par l'UMP, soutenu par les centristes clermontois ainsi que par le CNIP, le résultat pourrait être catastrophique!

Non seulement nous risquerions de laisser passer une chance historique de remporter la mairie de Clermont Ferrand, mais aussi d'autres communes de droite de l'agglomération pourraient, faute d'entente, basculer à gauche !

 

photo.jpg

 

 

 

 

L'instant et l'enjeu sont cruciaux et la raison, le souci du bien commun doivent l'emporter sur les petites querelles d'égo

 



Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires

Lundi 3 juin 2013 1 03 /06 /Juin /2013 13:39
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

Rien ne va plus à l'association "on aime Clermont" présidée par Guy Ballet.


Retour en arrière...l'association est lancée il y a quelque mois dans le but de construire une liste pour les prochaines municipales autour de Jean pierre Brenas et Gilles Jean Portejoie.
Se présentant  comme un trait d'union par excellence, puisque UMP et ami de Gilles Jean portejoie, le conseiller municipal Guy ballet en prend derechef la présidence et pour compenser un éventuel déséquilibre, le secrétaire du groupe d'opposition municipale, François Barrière prend le poste de secrétaire de la toute nouvelle association.


Et les mois passent émaillés de réunions de concertations qui n'aboutissent pas vraiment...
Qui prendra la tête de la liste d'union républicaine ?
Il faut bien prendre une décision pour la proposer à la commission nationale d'investiture qui doit se prononcer fin Juillet.
jpb1.jpgJean Pierre Brenas et les militants du centre et de la droite penchent pour un vote ouvert à tous ou interne et Gilles Jean Portejoie favorable à un sondage..


et c'est là que tout dérape...
tract-jp2-s.jpgLe Président de l'association, l'UMP Guy Ballet milite ouvertement pour la candidature de son mentor, l'ex socialiste Gilles jean Portejoie et multiplie les déclarations d’opposition à celle de Jean Pierre brenas.


Voyant que l'UMP s'achemine vers un vote interne il fait acte de candidature contre Jean Pierre brenas...La date est fixée au 15 Juin, du coup Guy Ballet annonce qu'il se retire... et dans le même temps il ne ménage pas sa peine  tenter de déstabiliser l'entourage du premier... Il ira même jusqu'à demander Au secrétaire de l'association " On aime Clermont" de ne plus paraitre dans les réunions, ce qui provoque indignation et commisération.
Pendant ce temps les commissions de travail de l'assoc essaient tant bien que mal de se réunir, mais avec difficultés du fait d'une perte de motivation et un d'un embrouillamini dans les dates et lieux de réunion.


De nombreuses personnes quittent l'assoc, ne comprenant pas le jeu que joue le président et se regroupent autour de jean pierre Brenas, tels Louis Coustès qui dans un mail à Guy Ballet lui fait par de son indignation sur son attitude:

" On Aime Clermont à pour moi été détournée de son objet qui était de rassembler autour de Jean Pierre BRENAS et Gilles Jean PORTEJOIE un ensemble de gens de bonnes volontés pour proposer un projet suffisamment fort et dynamique pour apporter aux Clermontois un renouveau.

Je me suis engagé avec beaucoup d'espoir et aussi de naïveté....
En effet, suite à ta déclaration dans la montagne de hier (article ci-joint) je m’aperçois que depuis le début tu agissais pour le compte de Gilles Jean PORTEJOIE, après avoir cru que c'était pour toi, suite à ta candidature aux primaires UMP.

Je n'aime pas les matchs truqués.

Je ne remets pas en cause les qualités de Gilles Jean PORTEJOIE, en aucun cas,mais j'aurais aimé qu'en tant que président à qui je faisais confiance, que tu me le dises dés le début.

J'aurais apprécié ou pas, peu importe, mais je n'aurais pas aujourd'hui ce sentiment d’être floué.

Je n'abandonne pas la course, et comme je ne veux pas qu'il soit dit que j'agis comme toi, je serais au coté de Jean Pierre BRENAS pour qu'il puisse proposer un projet aux habitants de Clermont-Ferrand empreint de sincérité, cohérence et qui soit le fruit du travail d'écoute sur le terrain..."

D'autre de l'UMP sont aussi indigné et dénoncent une forme de duplicité:

"...    M. PORTEJOIE semble vouloir cette investiture alors qu'il n'est pas encarté UMP et qu'en tant qu'ancien 1er adjoint socialiste, il a combattu les idées défendues par l'opposition municipale.
Avant d'être socialiste, ce monsieur étant centre droit, l'opportunisme et l'esprit de vengeance doivent le guider dans son choix politique mais certainement pas le partage de nos valeurs et il me semble inconcevable qu'il s'approprie le fruit du travail accumulé depuis des années par Jean-Pierre BRENAS (candidat UMP à l'investiture) et des militants.
Je souhaite que la droite parvienne enfin à pratiquer l'alternance dans cette métropole à gauche depuis plus de 50 ans et si le candidat investi n'est pas UMP, je mettrai un terme immédiat à ma participation à la campagne électorale et je remettrai en cause l' adhésion à mon parti politique...."

le conseiller municipal UDI Jean Philippe Valentin enfonce le clou :

" ... D'abord président de "on aime Clermont" dont la mission était de travailler dans l'harmonie et l'union autour du ticket BRENAS-PORTEJOIE,

puis candidat inattendu à la tête de liste en rivalité avec Jean-Pierre BRENAS,

Guy BALLET ne souhaite pas de primaires au sein de l'UMP.

A-t-il retiré sa candidature auprès de la commission nationale d'investiture? A priori non, mais il ne souhaite pas participer à une primaire qu'il a pourtant lui-même suscitée.... "

Quelle est la stratégie de Guy Ballet?

Bien malin qui pourrait le dire à moins qu'il n'en ait aucune... si ce n'est d'être occasionnellement au devant de la scène..
Gilles Jean Portejoie, pourtant vieux manœuvrier de la politique s''est il laissé bluffé par son disciple ou bien le lui a t'on mis dans les jambes dans l'intention de lui nuire ?
Des esprits chagrins pourraient aussi penser que tout cela n'a été monté que pour essayer de rogner la montée en puissance de jean pierre Brenas...


Dans tous les cas de figure, il semble bien que le boomerang soit en train de revenir violemment vers l'expéditeur

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Mercredi 22 mai 2013 3 22 /05 /Mai /2013 19:59
- Par jn delorme - Publié dans : jeannoeldelorme

trct-jp.jpgCe Mercredi, Jean Pierre Brenas vient de sortir un flayers qui va faire du bruit!

 


Déjà la mise en ligne de ce document sur les réseaux sociaux est en train de faire un sacré Buzz !

C'est qu'il annonce un vrai cadre de programme pour les municipales de 2014.

 

 

 

 

tract-jp2.jpg

Jean Pierre Brenas semble donc en avoir eu assez des discussions interminables pour déterminer qui serait tête de liste de la reconquète à Clermont-Ferrand et des rumeurs d'arrière comptoir qui étaient en train de pourrir le débat.

 

Fort du soutien des trois UDI et des quatre UMP du groupe d'opposition municipal qu'il préside Jean pierre Brenas a donc fait le pas que ses nombreux amis et soutiens attendaient.

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

. Débarras tous locaux

Sauvons l'Hotel Dieu

billet_blot_montagne_hotel_dieu_m.jpg


localisation visiteurs

Locations of visitors to this page

Commentaires

Images aléatoires

visiteurs

un compteur pour votre site

7personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Présentation

Images aléatoires

VIP

Catégories

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés